Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les poèmes de Blanche Maynadier

Tous les rêves sont fous

27 Juin 2014 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

 

 Le marché de la Poésie à Saint Sulpice a été l'occasion de belles rencontres dont celle d'Eric Pelleray, l'un des musiciens de Blanche qui composa nottamment la musique de "C'est l'ïlede France".  Il m'a communiqué d'autres chansons composées  à partir de ses textes, dont celle-ci inédite.Il a l'intention de continuer ces mises en musique des poésies de Blanche, et nous aurons encore le plaisir de découvrir de belles compositions musicales en parfaite adéquation d'intentions et d'esprit avec les poèmes... ( partitions disponibles  sur demandes).

 

2598036585_d7df704f5a.jpg

 

Oui, j’ai fait cette nuit, le plus troublant de rêves

Tu partageais ma couche et m’aimais comme un fou

Au réveil, j’ai voulu que ces minutes brèves

Restent dans mon esprit mais tout devenait flou

J’ai refermé les yeux sur ce monde visible

Pour t’avoir tout à moi sans le moindre remords

Je te sentais vivant et toujours accessible

Et j’ai cru retrouver la chaleur de ton corps

 

Je t’avais près de moi, tu devenais ma chose

Je voyais ton visage et tes yeux lumineux

Et j’aurai voulu mordre à ta bouche trop close

Pour te rendre à nouveau follement amoureuse

Je cherchais tes baisers, j’espérais ton sourire

Je voulais retrouver l’amie  de cette nuit

J’ai poursuivi le jeu, j’avais tant à te dire

Malgré tous mes efforts, je n’ai rien reconstruit

 

Jamais on ne refait deux fois le même songe

Au matin l’on est seul,  l’autre n’existe plus

Mais s’accrochant encor à ce divin mensonge

On cherche à retenir ce qui devient confus…

Oui j’ai rêvé de toi, c’était bien agréable

Dans ce doux corps à corps nous trouvions le bonheur

Si je m’offre à l’instant ce plaisir discutable

C’est que bien malgré moi tu restes dans mon cœur….

Il faut que je t’avoue et ma joie et mon trouble,

Je t’aimais cette nuit maintenant il fait jour

Il me semble soudain que je parle à ton double

Car toi tu ne sais rien de notre nuit d’amour….

 

Blanche Maynadier

Lire la suite
Lire la suite