Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les poèmes de Blanche Maynadier

Un parfum de lavande

26 Juin 2010 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

 

                                                                                               En cette belle période d'été, Blanche nous offre ce parfum de provence pour nous aider à ressentir profondément les belles et bonnes choses de la vie ,  se consoler de ce que l'on n'4725102812_de5d135769.jpga pas, remercier pour ce que l'on a ...

Un parfum 

de  lavande

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Dans un  champ de lavande, au pays du soleil,

J’ai trouvé que la vie avait un goût de miel.

Chaque cigale en fête agitait sa crécelle,

Et le vent du midi dansait la tarentelle.

 

On moissonnait les fleurs. Leur parfum me grisait

Je n’étais plus sur terre et je déraisonnais.

Dans la mauve lavande, au soleil de Provence,

Mon âme a pris un bain d’amour et de jouvence…

 

Tous les mots séduisants que je n’avais pas dits

S’envolaient de mon cœur en joyeux gazouillis.

Dans cet air embaumé j’étais une autre femme.

Je rencontrais l’amour. Je brûlais à sa flamme.

 

La chaude odeur de terre et la senteur des fleurs

Semblaient m’envelopper de voiles protecteurs.

J’avais de grands pouvoirs, tout devenait possible

Car j’insufflais la vie à un homme invisible…

 

Sous l’emprise des fleurs, j’ai fait mille projets

Qui petit à petit se changeaient en regrets…

Je portais dans mes bras des épis de lavande,

Passant près d’une croix à Dieu j’en fis l’offrande.

 

 

                                           BLANCHE MAYNADIER

Lire la suite

UNE BIOGRAPHIE DE BLANCHE MAYNADIER

13 Juin 2010 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

3999135373_36a5c0f449.jpg

 

 La merveilleuse Harmonia vient de mettre en ligne sur son site une magnifique  biographie de Blanche Maynadier  que je vous invite tous à parcourir.

Ce poème UNE VIE vient bien à point pour l'accompagner.


 

Une vie

 

En ce temps-là j’étais en mon adolescence.

Je quittai mon village en croyant à la chance

Et je me retrouvai sous le ciel de Paris ;

Je n’avais pas quinze ans, vint le temps du mépris.

 

J’allais de porte en porte en ne sachant que faire

Pour trouver une place et fuir cette galère …

Il me fallut lutter pour manger et dormir

Dans cette grande ville avant de réussir.

 

Sans bien savoir pourquoi je décidais d’écrire

Pour oublier l’exil,  apprenant  à mieux vivre,

La poésie aidant je connus le bonheur

En puisant simplement au tréfonds de mon cœur.

 

Au début l’écriture est souvent décevante :

Elle prend notre temps sans devenir payante…

Combien d’adolescents conscients de leur pouvoir 

Ont  versifié sans fin, le cœur empli d’espoir ?

 

Aujourd’hui, l’âge est là, j’ai réussi ma vie

Puisque j’ose à l’instant vous parler poésie.

Je ne regrette rien. Avec l’aide du temps,

Je me suis fait poète et je vis en rêvant.

 

BLANCHE MAYNADIER

Lire la suite