Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les poèmes de Blanche Maynadier

Maison à vendre

27 Avril 2017 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette vieille maison avec ses colombages

Où jadis l’on voyait piaffer les attelages,

S’endort tout doucement, portes et volets clos ;

Ses derniers occupants sont au champ du repos …

 

Les fleurs et les oiseaux donnent un peu de vie

A cette ancienne ferme encore si jolie.

Les arbres, les buissons s’étirent de plaisir

Et l’herbe en liberté pousse tout à loisir.

 

La chaîne du vieux puits n’est qu’un cordon de rouille

Debout sur la margelle un roitelet gazouille.

Les poules, les canards, les coqs et les dindons

Eux aussi sont partis, comme chiens et moutons.

 

C’est une maison morte, ici tout est à vendre,

Elle sera demain à qui voudra la prendre…

Avec son grand jardin finissant en verger

Elle devrait séduire et se voir adjuger.

 

Dans l’ensemble je crois qu’elle aura fière allure

Quand sera réparé, ce trou, dans la toiture !

Il faudra de l’amour, beaucoup plus que d’argent ? …

Pour qu’ici tout revive aussi plaisant qu’avant.

 

Blanche Maynadier

 

 

Lire la suite

Le dernier des métiers

1 Avril 2017 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

                      

A quoi sert un poète, il faudrait me le dire,
Mais prendrez-vous le temps, seulement de me lire ?
Poète est, je le sais, le dernier des métiers
Ces travaux de l’esprit sont les plus mal payés !
 
Il se laisse emporter dans un tout autre monde
Une douce chaleur le frôle comme une onde
Un jour il se sent triste, il est là, sans ami,
Il commence une lettre et voilà pris le pli.
 
Il raconte sa vie ; il invente une histoire
Et puis cherche un lecteur à défaut d’auditoire
Il revit un voyage, en rêve, le poursuit,
Il cherche un doux visage, entrevu dans la nuit…
 
Il offre un peu de soi, pour essayer de plaire,
Et cette mise à nu n’attend pas de salaire.
Poète est, je le dis, « le plus fichu métier »
Mais il me plaît d’écrire, à quoi bon le nier…
 
Jalousie et mépris, parfois nés de l’envie
Jalonneront ma route et gâcheront ma vie.
Un sourire, un conseil, un encouragement
Me trouveront toujours en plein contentement.
 
Blanche Maynadier
 
Lire la suite