Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les poèmes de Blanche Maynadier

LA CHÈVRE DE MADELEINE

21 Février 2014 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

Les poètes sont immortels, merci à madame Catherine REAULT-CROSNIER, et à son "mur de Poésie", de 2005, qui avait mis ce texte de Blanche à l'honneur, accompagné d'un dessin original conçu et réalisé par Blanche

LA CHÈVRE DE MADELEINE

maynadier5.jpg

Où vas-tu douce Madeleine
Avec ton vieux fichu de laine
Déjà tes chèvres, tes moutons
À l’étable dorment en rond
N’as-tu pas fini ton ouvrage
Vas-tu dormir au pâturage ?

- Ma chèvre blanche a disparu
Dans le grand bois le plus feuillu
Et pour ne pas être grondée
J’ai dit qu’elle était bien rentrée.
Alors je vais fouiller le bois
Sans oublier un seul endroit.

Madeleine dans la nuit sombre
Essayait de lire en chaque ombre,
Elle courait, elle appelait,
Tournait en rond dans la forêt…
Puis soudain, là, sous une branche
Elle vit une tache blanche…

Et ce n’est qu’au petit matin
Qu’avec sa chèvre elle revint
Les pieds mouillés par la rosée,
Mais portant comme une poupée
Un bien vivant petit chevreau
Qui sur son cœur, lui faisait chaud.

 

Blanche MAYNADIER

Lire la suite

Haïkus du temps qui passe

5 Février 2014 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

A quoi Blanche ne sera-t-elle pas essayée 

 

 2600083080_f7ed2b90ec.jpg

 

 

                          Le temps passe vite

                          Ce soir je veux l’oublier

                             au creux de tes bras .

                            

                             Tu viens de partir

                             Déjà le temps s’éternise 

                                                           Et mon cœur soupire.

 


                             Que fais-tu là-bas ?

                             Le temps passe et je t’attends

                             Souviens-toi de moi.                          

 

                             Le temps fout le camp

                             Il passe à toute vitesse

                             Sans frein, ni repos .

 

                             A quoi bon lutter ?

                             Puisqu’un jour tout prendra fin,

                             Tout lasse et tout passe…

 

                                                                                     Blanche Maynadier

Lire la suite