Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les poèmes de Blanche Maynadier

Marguerite

1 Décembre 2011 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

Dans les années soixante, le succès du film, "La vache et le Prisonnier" avec Fernandel, inspira à Blanche  ce beau texte qui cultive sa veine poétique  d'humour, si  souvent présente dans nombre de ses textes.

5262504903_52cb98205c.jpg

 

Vous connaissez tous Marguerite

Vous l’avez vue au cinéma

Elle avait gagné le concours

Et d’un film elle fut vedette.

Elle était l’amie d’un soldat

Oui vous savez ce prisonnier

Qui  voulait  revoir son village ?

Quand elle regagna la ferme ?

Elle avait pris le goût du luxe

Et ne supportait plus la bouse

Il fallait lui laver les pieds…

Elle aimait à brouter des fleurs,

Le paysan devenu riche

Ayant touché le gros cachet

Sema des fleurs dans sa luzerne

Et tout un champ de trèfle rouge.

Dans un fenil aménagé

On lui fit un lit de regain

On ne la trayait qu’à la main,

Elle avait horreur des machines

Son lait sentait la cardamine

Le bouton d’or et la scabieuse.

Elle meuglait en allemand

Et marchait comme au cinéma

Depuis l’on vient dans mon village

Pour voir et toucher Marguerite.

Chaque jour à l’heure de la traite

Devant la ferme il y a foule

Pas question de faire un fromage

Avec un lait si recherché…

De la belle un illustre peintre

Nous fit un amusant portrait !

On dit qu’en pierre sur la place,

Revivra cette vache à lait

Dont le pis donnera de l’eau.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Danielle 13/12/2011 19:07

Oui, Marguerite devenue célèbre, j'ai revu le film plusieurs fois avec plaisir, j'aimais beaucoup Fernandel qui savait si bien nous faire passer du rire aux larmes, un peu comme notre chère Blanche
qui sait si bien nous émouvoir puis nous faire sourire. Une vache qui prend des goûts de luxe, qui "marche comme au cinéma" et "beugle en allemand". Admirable Blanche, si sensible et à la plume si
alerte, si attachante. Merci pour ce poème cher Martial et gros bisous pleins d'amitié. Danielle