Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les poèmes de Blanche Maynadier

La poule de la mère Jeanne

6 Avril 2012 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

4601325059_261da74143.jpg

 

 

Un matin de printemps, on vit la mère Jeanne

Sortir de sa maison en brandissant sa canne.

Elle avait vu la veille un marchand de paniers

Poursuivi par les chiens dans les petits sentiers ;

Et ne retrouvant plus sa belle poule grise,

Elle criait partout : « les bohémiens l’ont prise ».

 

D’un regard soupçonneux, la rage au fond du cœur,

Elle maudissait fort ce « pagnerot » voleur…

A tout le voisinage elle venait se plaindre

Et les gens la raillaient de la voir ainsi geindre.

Tous les gamins taquins pour la faire enrager

Lui disaient : « Mère Jeanne, il fallait la manger » !…

 

Et puis le temps passa…Que pouvait-elle y faire ?

Elle oublia sa poule ou préféra se taire…

Mais un jour, cependant, là, devant sa maison,

Un insolite bruit, lui trouble la raison,

Elle ouvre sa fenêtre et court vite à sa porte,

Ce qu’elle vient de voir, soudain la réconforte !

 

Sa poule grise est là, conduisant des poussins

Et réclame à grands cris de quoi calmer leurs faims.

Quand passe un bohémien il est toujours en cause,

On l’accuse aussitôt, si l’on perd quelque chose…

La clé de ce mystère est facile à trouver,

La poulette à deux pas se cachait pour couver.

 

 

 

Blanche Maynadier

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article