Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les poèmes de Blanche Maynadier

HOMMAGE AUX RESISTANTS

22 Octobre 2009 , Rédigé par MARTIAL PIERRE

En ces temps ou obligation est faîte de célébrer tous en même temps le même Résistant choisi par notre président, il me semble nécessaire de rappeler que la Resistance  s'incarna dans bien des figures individuelles d' hommes et de femmes qui précisément surent dire non aux pouvoirs en place et à leur apparence de légitimité... En 1998 Blanche composa ce texte qui s'inscrivait dans la perspective d'un Opéra consacré à Jean Moulin dont elle devait rédiger le livrert, mais  le projet ne se réalisa pas .
 

        A   JEAN   MOULIN

                                 

 

J ean Moulin, pour jamais, tu restes dans nos cœurs

E t, depuis des années, nous revenons fidèles

A Salon de Provence,  en souvenir de toi.

N ous sommes là, présents, près de ton Mémorial.

 

M aintenant, chaque jour, tu dors au Panthéon

O ù reposent sans fin tous les grands de ce monde,

U n lieu de haut prestige où se forge l’histoire,

L ieu de reconnaissance et de vie éternelle.

I ci rien ne s’efface et l’on sait tout de toi ;

N ul n’ignore à présent, que tu fus « Résistant ». 

 

L a  France tout  entière honore ton courage

E t toujours se  souvient de tes jours de supplices.

 

R eçois de notre part quelques mots d’amitié

E t notre admiration qui ne tarira pas.

S ouscrivant à l’appel du général de Gaulle,

I nquiétant l’ennemi, tu œuvras pour la France.

S ans donner un seul nom – ignoblement trahi -

T u mourus épuisé pour sauver tes amis.

A cceptant, sans faiblir, l’ultime sacrifice,

N ullement assuré de la proche victoire,

T u partais vers  la gloire et ne le savais pas .

                                          

Décembre 1998

                                                  Blanche Maynadier   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Danielle 27/10/2009 16:38


J'ignorais que Blanche avait écrit un texte en hommage à Jean Moulin, mort pour la France sans avoir fourni aucun renseignement malgré les supplices infligés par ses bourreaux. "Ami si tu tombes,
un ami sort de l'ombre à ta place". Je ne peux écouter le "Chant des partisans" sans que mes yeux se mouillent. Perpétuons la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie pour que vive la France,
honorons les et respectons les à jamais. Merci Blanche d'avoir contribué à honorer leur souvenir. Danielle